Haïti : Le DG du CNE rejette les accusations d’Arnel Bélizaire et fait le point

Haïti : Le DG du CNE rejette les accusations d'Arnel Bélizaire et fait le point 1

Réagissant sur les ondes de Caraïbes FM ce vendredi 4 octobre 2019, à l’édition de journal « Premye Okazyon », Kineton Louis, le nouveau Directeur Général du Centre National des Équipements (CNE), a rejeté d’un revers de main les accusations de l’ancien député Arnel Bélizaire, selon lesquelles il aurait utilisé les services des hommes armés et à cagoule pour le ramassage des ordures au niveau de la Commune de Delmas.

« En tant que légaliste, comment puis-je me faire accompagner des hommes illégalement armés et à cagoule? », se questionne le Directeur Général de façon à nier les accusations portées contre lui.

« Nous avons avec nous, pendant cette opération de nettoyage, une patrouille de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO), question d’accompagner les camions jusqu’au centre de décharge à Truitier », a-t-il affirmé.

En ce qui concerne la présence des individus auxquels l’ancien député a fait allusion, le Directeur Général explique: « À chaque fois que le CNE est dans les rues pour le nettoyage, il y a toujours des curieux et des riverains qui veulent toujours porter la main forte. »

« Des politiciens assoiffés de Pouvoir veulent continuer à séquestrer la population. L’État se met debout pour empêcher ce projet macabre. Oui, nous avons été dans les rues dans le cadre de notre mission de nettoyage, de débrayage et pour faciliter la libre circulation », a lancé le numéro 1 du CNE.

« Je n’ai jamais été impliqué dans rien de louche ni d’illégal », se défend le DG.

Kineton Louis exprime sa stupéfaction par rapport au comportement d’Arnel Bélizaire: « Je suis stupéfait de constater qu’Arnel Bélizaire, comme ancien parlementaire, au lieu d’utiliser l’arme de la dialectique, prend un malin plaisir à faire l’apologie de la violence à chaque occasion. »

Par ailleurs, le nouveau DG s’est adressé implicitement aux acteurs politiques de l’opposition radicale qui exigent à cor et à cri la tête du Président de la République, Jovenel Moïse.

« Ces hommes au Pouvoir sont issus des élections, et ils vous ont battus », rappelle le DG à son accusateur comme s’il voulait parler aux membres de l’aile dur de l’opposition.

« Vous voulez prendre le Pouvoir sans passer par les élections. Vous pouvez toujours continuer à manifester, mais gagner les élections, c’est une autre affaire », a-t-il conclu.

 

 

 

 

Frédo Pierre

Previous Article

Haïti-Crise : Début d’une 4ème semaine de paralysie des activités à Port-au-Prince

Next Article

Haïti-Intempérie : Inondation à Ouanaminthe, deux enfants sont portés disparus