Le Médiateur

Berson Soljour, remplacé à la tête de la direction départementale de l’Ouest de la PNH

0

Ayant fait l’objet de deux enquêtes relativement aux dossiers de Joseph Mackensen (Mackendy) dit Tiga et sur les faits survenus au parquet le 9 octobre 2018, le directeur départemental de l’Ouest de la PNH, Berson Soljour, est démis de son poste le lundi 5 novembre 2018.

Entre temps, c’est son assistant le commissaire principal Idoxy Jean Fresnel, qui est chargé d’assurer l’intérim. Ces décisions rentrent dans le cadre d’une mesure conservatoire prise par l’inspection générale.

Le successeur d’Alain Auguste à la tête de la DDO/PNH est accusé d’agression physique sur la personne de Wilbert Rhau, greffier en chef du Parquet de Port-au-Prince, et de l’avocat Me Augustin Diepst. Ces faits ont débouché, suite à une résolution adoptée en Assemblée générale par l’ordre des avocats le 26 octobre 2018, sur un arrêt de travail illimité des avocats en guise de riposte. Déterminés, ces avocats n’entendent pas abandonner et exigent l’arrestation du commissaire divisionnaire ainsi que le départ du commissaire du gouvernement Ocnam-Clamé Daméus.

Aussi, impliqué est l’ancien directeur départemental de la Grand ’Anse, dans le dossier de Joseph Mackenson (Mackendy) dit Tiga porté par devant le Premier ministre Jean Henry Céant par la fondation « Je Klere » présidée Marie Yolène Gilles, militante des Droits de l’homme. Selon une lettre ouverte adressée par cette fondation au président du conseil national de la police nationale (CSPN), Le commissaire Berson aurait donné l’ordre de libérer Joseph Mackensen, un membre du gang d’Anel arrêté le 18 septembre 2018. Celui-ci fut trouvé mort, criblé par balles, le 19 septembre à Delmas 2. De ce fait, la fondation reproche à l’ex Directeur, d’avoir violé le droit à la vie de Mackenson Joseph.

Le commissaire est-il réellement coupable de tous les faits dont on l’accuse ? Seules les enquêtes peuvent faire lumière autour de la question, pourvu qu’elles aboutissent pour de vrai.

Article précédent

Vers la lutte contre la faim, 47 restaurants communautaires inaugurés en six jours

Article suivant

Haïti-Migration : Retour au bercail pour ces haïtiens vivant au chili

Laisser un commentaire