Le Médiateur

BINGO (!) pour les cinquante ans du Collège Canado-Haïtien

0

C’est une salle de spectacle pleine à craquer qui, à l’hôtel Marriott le samedi 25 mai 2019, a vu accueillir le Gala pour le cinquantième anniversaire du Collège Canado-Haïtien, désormais un monument.

Jeunes et vieux, ils étaient là, bravant les intempéries pour pouvoir assister à cette activité qui, outre son aspect de levée de fonds, se voulait un espace de détente, de rire, de chant, et surtout de danse avec l’animation d’un Jacques Bourjolly dit Kako, toujours égal à lui-même, d’un Daniel J. Myril irréprochable comme d’habitude dans son rôle de maître de cérémonie, de Dj Jack, du groupe Stratagème, et surtout de Mizik Mizik toujours mélodieux comme à l’époque de l’album « Farinay ».

Parmi les personnalités présentes, il était facile de remarquer Aviol Fleurant, Reginald Paul, Patrick Salomon, Jimmy Albert, Jean Lucien Wolf Ligondé, Rivière Haspil, Dangelo Néard, Joel Fanfan et d’autres figures bien connues pour leur engagement au sein de la société. Kako qui, au premier abord, devrait amuser la foule avec sa soirée de Bingo, a profité de son talent d’humoriste pour honorer les mamans et rappeler des histoires ayant marqué le Collège ainsi que le quartier de Turgeau qui l’ont vu grandir, le lien qui existait entre les institutions Canado et Roger Anglade, et la nécessité pour que des anciens du Canado et de Saint-Louis Gonzague, autrefois rivaux, puissent s’unir dans certains projets d’utilités sociales. C’est suivant cet appel qu’il a aussi fait l’annonce de la Fondation Canado comme il en existe une déjà du côté des Saint-Louisiens.

Après que des plaques d’honneurs, dont huit, ont été décernés, le M.C en la personne de Myril, a tenu, ce, dans la partie culturelle, de saluer Gaëlle Saint-Louis qui fut la première Miss du Collège, les différentes promotions qui se sont faits représenter, et les frères du Sacré-Cœur qui ont su mener la barque après le départ des religieux canadiens, plus particulièrement des frères Mathelier, et Chenier.

Autant de spécifier que le Collège Canado-Haïtien, l’un des meilleurs établissements du pays, ne compte pas s’arrêter à cette unique soirée pour célébrer son demi-siècle d’existence. D’autres activités les unes plus grandioses que les autres à en croire les responsables suivront le cours. C’est en ce sens qu’il y aura une foire le 1er juin prochain.

Toujours dans le cadre de ce cinquantième, des alumni dont ceux de la promotion Infini prendront eux aussi l’initiative de venir avec des projets susceptibles de marquer l’année. C’est ce qui par ailleurs explique leur engagement de collaborer avec le comité piloté entre-autres par le frère Nelson Augustin, Jasson Valbrun, Lucien Durand, Woody Cassy et Daniel J Myril.

Le Club Amical des Anciens du Canado (CAAC) a aussi servi d’un appui inestimable à la réalisation de ce Gala qui au départ devrait eu lieu dans les locaux même du Collège. Lequel dans les années à venir se verra doter d’un gymnasium moderne et de deux nouveaux laboratoires scientifiques.

D’aucuns, comme Fadoul Destiné (ancien professeur) et Marc Edrice Jean-Baptiste (ancien élève), regrettent le fait que des anciens professeurs et élèves brillants n’ont pas été officiellement invités à la soirée. Ce qui est vrai mais aussi pardonnable vu que les contraintes et les obstacles à surmonter étaient si nombreux au point que la réussite de l’évènement en soi devrait être considérée comme un véritable exploit à la Pyrrhus. Rassembler des centaines de gens en moins d’une semaine n’est pas une chose facile, et le Comité du Cinquantième du Canado avec l’aide de certains parents, des élèves de la Philo et de magnifiques hôtesses, a su gagner le pari. Bingo Night 50e, plus qu’un défi, a été une soirée  réalisée par des immenses efforts, demandant beaucoup de sacrifices, mais mémorable de par son Succès.

 

Ricardo Germain

Article précédent

Haïti : Le Chef de gang Ti Hougan a remis un lot d’armes à feu aux autorités

Article suivant

Paris : Accusé de viol, Chris Brown n’a pas répondu à une convocation de la police

Laisser un commentaire