Le Médiateur

Précisions sur les 25 centres sportifs du programme PetroCaribe : Le journaliste Guerrier Henry fait le point

2
Dans le cadre d’une enquête menée par le journaliste Guerrier Henry, il a été révélé que différentes Communes du pays possèdent réellement des centres sportifs qui ont été réalisés par la firme SECOSA.

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=osdQuAKHcG8]
Pour asseoir son argumentaire, le journaliste Guerrier Henry a effectué des visites dans les Communes de : Gressier qui est doté d’un terrain de basketball, ainsi qu’un terrain de football ; Verrettes, qui a bénéficié d’un centre sportif évalué à 530,000,00 USD ; Pétion-Ville dont la rénovation du Parc Ste Thérèse s’élève à  2,970, 828,10 USD ; Thomassin 25 dont son centre sportif s’élève à 550, 000, 00 USD ; Le centre sportif Dadadou qui s’élève à 1, 875,000, 00 UDS. Il a aussi visité les Communes de Cayes-Jacmel et de Miragoâne chacune dotée d’un centre sportif.

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=P6eSShOSxPo]

 

Il a profité pour dénoncer les dérives et les actes de vandalisme qu’ont effectué les habitants de plusieurs zones où se trouvent les différents centres sportifs. Selon le journaliste, les habitants de Thomonde auraient volé plusieurs dispositif d’éclairage et des toilettes dans le centre sportif de la zone.

Il est à rappeler que ce projet a démarré sous l’appellation « Aménagement d’infrastructures de sport (phase I), et un parc à Pignon » et visait à doter le pays de plusieurs centres sportifs dans le but de permettre aux jeunes de s’orienter vers différentes disciplines sportives. Ce projet était réparti en trois grandes catégories :

a) La première catégorie concerne la construction d’un Parc sportif dans 10 Communes du pays à travers le contrat confié à la SECOSA le 12 mai 2011, par Jean Max Bellerive alors qu’il détenait les rênes du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) ;

b) Dans la deuxième catégorie, un ensemble de contrats d’aménagement d’infrastructures de sports (phase II) ont prévu la construction de 8 centres sportifs plus importants que la première catégorie. Les centres sportifs de cette deuxième catégorie sont :  Parc Ste Thérèse, celui de Thomassin 25, Léogâne, Hinche, Grande-Rivière-du-Nord, Saint-Marc, Dadadou et Miragoâne. Ce contrat a été signé le 6 septembre 2011.

c) Pour la troisième catégorie, un contrat de construction de 5 complexes sportifs a été signé avec la firme de construction CONSTRUCTORA ROFI, le 9 juillet 2012 en faveur des Communes de Ouanaminthe, Gonaïves, Mirebalais, Jacmel, et des Cayes. Ce contrat avait aussi prévu la réhabilitation du centre sportif de Carrefour.

Voici ce qui constitue le projet de construction des 25 centres sportifs financé par le fonds Petro Caribe à travers tout le pays.

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=J91TfOQ894w]

 

À part des centres sportifs qu’il a visités et qu’il a pris le temps d’analyser, Guerrier Henry affirme qu’il avait aussi visité 10 autres terrains de football qui ont été réalisés dans le cadre du projet Aménagement d’infrastructures de sport qui visait à doter le pays de plusieurs centres sportifs.

Enfin, selon le journaliste, ce projet est très bénéfique pour le championnat national vu que ces centres facilitent le bon déroulement des matchs.

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ngkCHhrvYs4]

 

 

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=yaDEL6kk3fk]
 

Le Médiateur

Article précédent

Copa América 2019: Le Pérou surprend le Chili et rejoint le Brésil en finale

Article suivant

Haïti-Politique: L’Union Européenne préoccupée par la crise

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *