Le Médiateur

Déjà deux mois, quel est le bilan de l’Administration Moïse-Céant?

0

A l’heure où le Chef du Gouvernement pense déjà à un remaniement ministériel, seulement deux mois après sa ratification. On vient à se demander quel est le bilan de ce Gouvernement précoce? Le résultat est-il positif ou complètement mitigé ?

Mise à part la vague d’insécurité qui sévit dans la Capitale et les environs depuis quelques temps, la dégringolade de la gourde par rapport au dollar américain et l’inflation sur le marché, que peut-on extirper de positif de l’alliance douteuse Moïse-Céant, qui de prime à bord avait pour première mission de calmer les ardeurs des acteurs politiques autour de l’Affaire PetroCaribe?

Il est vrai que certaines mesures sont prises par la nouvelle Administration, mais rien de concret n’est encore réalisé. Jusqu’ici, le pays fonctionne en « mode promesse », parmi lesquels on peut citer :

Dossier PetroCaribe: La promesse de la création d’une commission spéciale sur la question PetroCaribe. Notons que le Premier ministre s’est déjà rendu à deux reprises à la Cour Supérieur des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA), en vue de s’enquérir de l’avancement du dossier.

Il a également remis une dizaine d’exemplaires du numéro spécial du journal officiel Le Moniteur, dans lequel sont compilés des documents et procès-verbaux de réunions concernant le dossier PetroCaribe, aux juges de la Cour, chargés du dossier depuis le 1er février 2018, suite à une résolution sénatoriale. Mais on est toujours en attente de résultats concrets.

Dossier Contrebande: Lors d’une visite à la douane de Malpasse, le Premier ministre a lui-même constaté des bateaux dominicains débarquant des marchandises sur le lac Azuei sans aucun contrôle. Se disant choqué par ce constat, il a exclamé: « c’est une provocation, une situation qu’on ne peut plus tolérer ». Et une autre promesse a vu le jour. Celle d’équiper la douane d’un bateau avec tous les dispositifs pour lutter contre la contrebande.

Coté sécurité: Le Village de dieu continue de subir la pression des chefs de gang. Face à cela, le Gouvernement promet que la Police Nationale va prendre le contrôle de la ville. Mais la question: La PNH dispose-t-elle d’assez de ressources pour y parvenir? Non. Nous le savons tous.

Dossier apaisement social: Le Gouvernement promet de combattre la faim dans le pays. Et pour se faire, le FAES a distribué quelques centaines de plats, et le Ministère des Affaires Sociales vient juste d’inaugurer environ une trentaine de restaurants communautaires dans la ville. Est-ce là une solution pour combattre la faim? Non. On le sait déjà.

Coté Budget national: Le projet de loi 2018-2019 n’a été présenté au Parlement que le 5 novembre dernier par le ministre de l’économie et des finances, alors que l’année fiscale a débuté le 1er octobre. Pendant ce temps, les promesses s’accumulent.

Jusque là, ces deux mois peuvent être vu comme un véritable échec. Le Premier ministre Céant, pourra-t-il relevé le défi? Tout est incertain face à cette interrogation.

 

L’Archange et KJB

Article précédent

Moïse Jean Charles et Jovenel Moïse font alliance pour dénigrer le bicolore

Article suivant

86 haïtiens secourus à bord d’un bateau de fortune au nord de Cuba

Laisser un commentaire