Le Médiateur

Quand L’OFATMA s’engage contre la maladie des reins

0
Logo de l’OFATMA

L’ Office d’assurance Accident du Travail, Maladie et Maternité (OFATMA) semble plus que jamais déterminer à combattre les maladies rénales.

En effet, les trois centres de dialyse de l’ OFATMA ont ouvert leur porte afin d’offrir gratuitement des tests de depistage depuis le Jeudi 8 Mars, date marquant la Journée internationale des maladies des reins. Ce qui a permis à de nombreuses personnes de connaître leur statut face à cette maladie. Les gens ont défilé dans les trois centres de dialyse de l’OFATMA, qui se situent dans les départements de l’Ouest, du Nord, et du Sud afin de faire gratuitement leur test de dépistage de maladie des reins, lancé depuis le Jeudi 8 Mars dernier à l’occasion de la journée internationale des maladies rénales qui a pris fin le 17 Mai.

Aussi Emilienne, une Quinquagénaire dont son test a révélé un cas de maladie rénale en gestation, soulagée, a conseillé aux autres personnes de faire le même geste « Je voudrais m’adresser à tous les gens qui n’ont pas encore fait leur test de dépistage de profiter de cette opportunité
« .Puis elle a dégrainé: »Je ne savais jamais si j’avais eu une maladie au niveau de mes reins. Grâce à ma présence ici, j’ai pu la dépister à temps, avant que cela n’atteigne le stade l’insuffisance rénale chronique(IRC), comme m’avait confié le médecin. Je m’en voudrais de ne pas remercier toute l’équipe de l’OFATMA pour cette grande initiative préventive et salvatrice ».

Pour sa part, Dieujuste SAM, dont sa situation est plutôt compliquée, vu son dépistage de l’insuffisance rénale chronique(IRC), a dit regretté que pareille initiative n’a pas été prise plus tôt, et a quand même proposé aux responsables une vulgarisation plus intense de cette initiative : « Nous sommes toujours en retard en Haïti. Si on avait fait ça bien avant, si on insistait sur l’impact de cette terrible maladie, moi et bien d’autres de ses victimes seraient épargnés. J’espère que l’on parle de ce mal du siècle davantage dans tous les médias et tous les réseaux sociaux. J’avais toujours eu de petites douleurs au niveau de mes reins. Je préférais croire que c’est à cause de la fatigue. J’ignorais si j’avais atteint de l’insuffisance rénale chronique (IRC). le néphrologue,un spécialiste de cette maladie m’a dit que l’insuffisance rénale (chronique) est la phase ultime de la maladie rénale où le patient n’a pas d’autre besoin que le dialyse ».

Le diabète et l’hypertension sont les deux plus grands rongeurs des reins ». Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 600 millions de personnes sont déjà victimes de ce fléau. En Haïti, le nombre de personnes atteintes de cette maladie chiffre entre 10 000 et 15 000. Notez que si pour les cliniques privées ces patients doivent payer entre 200 et 350 dollars (US) dépendamment de la clinique pour la séance de dialyse, le coût s’élève à 6000 Gdes pour les centres de dialyse publics.

10 à 15 patients les premiers arrivés ont bénéficié d’une séance de dialyse gratuite à l’occasion de la célébration de cette journée internationale de la maladie des reins du jeudi 8 mars 2018. Ce qui ne permet à personne de ne pas faire le test de depistage dans l’espoir d’en bénéficier quand son cas se transformera en inssuffisance renale chronique (IRC) l’année prochaine.

Le Médiateur.

Article précédent

Baccalauréat 2017-2018 Session ordinaire Philo A C D RÉGULIERS/RECALÉS

 

Laisser un commentaire