Le Médiateur

Changement d’heure : L’heure nationale reculée de 60 minutes

0

Conformément à l’arrêté présidentiel du 7 mars 2012, pris par l’ancien Président Michel Joseph Martelly, tous les deux fois par an l’heure nationale change, passant de l’heure d’été à l’heure d’hiver.

L’article 1 de l’arrêté stipule qu’ « à compter de la date des présentes, à partir de deux heures du matin ( 2:00 AM), le deuxième dimanche du mois de mars, l’heure nationale avancera de 60 minutes » et l’article 2 « à compter de la date des présentes, à partir de deux heures du matin ( 2:00 AM), le premier dimanche du mois de novembre, l’heure nationale reculera de 60 minutes ».

Ainsi le dimanche 4 novembre 2018 à 2h du matin, l’heure nationale a recule de 60 minutes. La présidence avait également publié une note de presse faisant mention du changement de l’heure et Le Secrétariat général de la présidence a profité pour rappeler aux agents des secteurs public et privé les dispositions de l’article 2 de l’arrêté présidentiel du 7 mars 2012.

Mais pourquoi ce changement d’heure ? Telle est la question que se posent bon nombres de citoyens qui estiment que ce changement trouble leurs sommeils et leurs activités quotidiennes ?

Heure d’hiver, heure d’été… Cela est dû à l’’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre par rapport au plan de son orbite autour du Soleil (obliquité) fait varier la durée du jour durant l’année. L’heure d’été apparaît comme le moyen d’adapter les journées des habitants à la durée d’ensoleillement afin d’économiser l’éclairage.

Petit historique

L’idée d’avancer les horloges d’une heure durant l’été est appliquée pour la première fois en 1916. Abandonnée après la seconde guerre mondiale, l’heure d’été revient en 1976 à la suite de l’envolée des prix du pétrole. En effet, à l’époque, l’électricité était majoritairement produite par des centrales au fioul.

Donc, on peut comprendre qu’en général le changement d’heure se fait dans le but d’économiser de l’énergie.

Article précédent

Haïti-Migration : Retour au bercail pour ces haïtiens vivant au chili

Article suivant

Gonaïves : Les hommes du Sénateur Youri Latortue bastonnent des petrochallengeurs à la cathédrale de la ville

Laisser un commentaire