Le Médiateur

Crise en Haïti : Konbit Sitwayen pou Itil Ayiti (KOSITA) s’est prononcé sur la question

0

Port-au-Prince, le 26 Novembre 2018
Communiqué de presse

Konbit Sitwayen pou Itil Ayiti (KOSITA) déplore les actes d’assassinats dont sont victimes bon nombre de compatriotes ces derniers temps et la publication de leurs cadavres sur les medias sociaux.

Depuis tantôt deux mois, il existe dans de nombreux quartiers populaires de la Capitale une situation de forte insécurité. Cette fin du mois de novembre complique encore plus la situation et augmente le niveau de violence perpétrée contre les citoyens et contre l’environnement à travers tout le pays.

Suite aux mouvements de revendications des Petro Challengers demandant des comptes sur l’utilisation des fonds PetroCaribe et ceux de l’opposition politique demandant la démission du chef de l’État datant du 18 novembre dernier, une machine de violence et de mauvaises publicités semble avoir été mise en branle contre tous.

KOSITA apporte son soutien aux parents des victimes et demande aux utilisateurs des réseaux sociaux, particulièrement les jeunes, de stopper cette vague de mauvaise publicité qui porte atteinte à la dignité humaine et qui pourront avoir de conséquences néfastes sur l’avenir du pays.

Selon le comité central de KOSITA, tous les moyens sont bons pour faire passer ses revendications, mais toutefois veut rappeler a tout un chacun l’impérieux devoir qu’ils ont de protéger l’environnement, de projeter une image seine et positive du pays aux yeux du monde et de ne pas s’attaquer à la vie et à la dignité de personne.

Konbit sitwayen pou Itil Ayiti (KOSITA) réitère sa demande auprès de tous les utilisateurs des médias sociaux de cesser les publications des images de cadavres ou de toutes autres images choquantes et négatives.

KOSITA renouvelle son engagement patriotique dans la lutte pour la protection de l’environnement, contre la délinquance juvénile et la promotion d’une image positive du pays tout en rappelant à tous l’importance de sauvegarder la dignité de toute personne même après sa mort.

Agissons autrement pour une autre Haïti !

Leo Isaac
Responsable de Communication de KOSITA 

Article précédent

La population haïtienne ne se soumet pas à la grève lancée par les opposants de Jovenel Moïse

Article suivant

La Police haïtienne se réveille finalement pour gérer les agitations de manière drastique

Laisser un commentaire