Le Médiateur

Festival En Lisant : « Cinglée », nouveau cri alarmant sur le meurtre des femmes

0

« En Lisant », festival de théâtre lancé par BIT-Haïti du 8 au 17 juillet bat son plein dans la capitale. Ce mardi 9 juillet à Fokal, les amoureux des activités culturelles et artistiques ont eu le frisson en assistant à « Cinglée », première représentation de ce festival, mise en scène de Michele Lemoine sur un texte de Céline Delbeck.

Des 15h, la salle de l’UNESCO était déjà saturée. Cette pièce qui traite sur le meurtre de femme a su donner des larmes à plus d’un.

En prenant son café dans un petit restaurant, Martha Mendès, 58 ans, haïtienne immigré au Belgique, lit son journal et voit un article relatant le premier meurtre de femme de l’année 2017 en Belgique. Horrifiée, à partir de cet instant, elle passe son temps à chercher dans toutes les gazettes et collectionner les différents articles sur le meurtre des femmes (féminicide) qui pour elle n’est autre qu’un génocide passé sous silence par les autorités. Ainsi, retirée du monde, elle décide d’écrire le roi Phillipe de Belgique de nombreuses lettres.

Avec une prestation hors du commun et un jeu d’acteur remarquable de de Kestia Vaïnadine Alphonse (Martha Mendès), Jehyna Sahyeir (Elykia), Miracson Saint-Val (roi Phillipe et docteur) et Starllof Troffort (Edouardo Mendès), cette mise en scène de Michele Lemoine vient de tirer la sonnette d’alarme sur l’horreur que vivent les femmes un peu partout à travers le monde. Touchant plusieurs cadres tel que la politique, la psychologie ou le social, la représentation a su bouleverser, questionner et surtout plaire le public qui ne s’est pas lésiner sur les applaudissements.

Sur le thème « Enfin seul », le festival En Lisant se poursuit dans différents lieux de la capitale comme Fokal ou Institut Français d’Haïti avec des représentations théâtrales et musicales, regardez la programmation.

 

 

Rijkaard Medii

Article précédent

Haïti-Littérature : « Toutouni », une vente signature largement réussie

Article suivant

Haïti : Une famille hachée et brulée à Grand-Goâve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *