Le Médiateur

Haïti-Littérature : « Toutouni », une vente signature largement réussie

0

Ils étaient des centaines à faire le déplacement ce jeudi 11 juillet 2019, au Marriott hôtel, pour venir récupérer un ou plusieurs exemplaires de cet ouvrage au titre original : « Toutouni, l’histoire interdite de la chute de Jean-Henry Céant ».

À ce qu’il paraît, Pascal Adrien et Jorchemy Jean-Baptiste, les deux auteurs de ce livre, ont su trouver le concept approprié et le jeu de mots parfait pour faire marcher la foule. Mais pour cette fois, ce ne fut guère la foule des casseurs, mais l’Élite intellectuelle qui a répondu à cet appel qui ne fait qu’attiser la curiosité de plus d’un.

Cet ouvrage de 254 pages, séquencé en 10 chapitres, apporte beaucoup d’intrigues dans les discussions politiques ces derniers jours. Des thèmes très problématiques y sont abordés, tels : le dossier PetroCaribe, l’affaire des 7 mercenaires étrangers arrêtés en Haïti le 17 février 2019 et tant d’autres sujets qui ont été sous l’influence de l’ancien Premier ministre Jean-Henry Céant.

Si le bouquin est « Toutouni » qui, dérivé du créole haïtien veut dire « Tout nu », mais en réalité, que veulent mettre à nu les auteurs à travers cette démarche dialectique et intellectuelle ?

Toutefois, sans aller plus loin dans l’œuvre de ces deux jeunes hommes fougueux comme eux seuls dans la politique haïtienne, ne serait-ce qu’à la première partie du livre titrée : Le « romantisme » de Jean-Henry Céant à l’épreuve de la « realpolotik », on peut rapidement constater la tournure satirique qu’ils y ont voulu ajouter, mais semble-t-il qu’il veulent aussi mettre à nu l’incompétence et l’échec de leur ancien patron.

Et si on pénètre le 6ème chapitre titré : Les péchés mortels de Jean-Henry Céant, on y a pu voir clairement les frustrations qui se dégagent.

Si le travail est bien reçu par le public et les lecteurs, cela ne fait pourtant pas taire la curiosité de bon nombres de personnes avisées qui continuent à se questionner sur le vrai mobile de ces dénonciations faites contre l’ancien Premier ministre Jean-Henry Céant par son propre ancien Porte-parole Pascal Adrien et son ancien Directeur adjoint de Cabinet Jorchemy Jean-Baptiste.

Est-ce une trahison ? Est-ce la conséquence d’un conflit interne ? Ou encore, est-ce la rémission de leurs péchés que ces deux jeunes politiciens veulent présenter à la Nation et au monde entier ?

De tout évidence, espérons que l’approfondissement de l’ouvrage nous permettra peut-être de trouver quelques éléments de réponse à nos interrogations.

Les gens faisant la queue pour récupérer leurs exemplaires

 

L’Archange

Article précédent

Haïti-Insécurité : Au moins 4 personnes tuées dans les affrontements à La Saline

Article suivant

Festival En Lisant : « Cinglée », nouveau cri alarmant sur le meurtre des femmes

Laisser un commentaire