Le Médiateur

Guy Philippe se voit refuser le recours en appel contre la justice américaine

0

Paraît-il que le Sénateur élu de la Grand ’Anse, Guy Philippe, n’est pas prêt de revoir le chemin de la liberté.

Après avoir été condamné à 9 ans d’emprisonnement par la justice américaine en avril 2017 pour blanchiment d’argent, il a interjeté un recours en appel qui vient d’être rejeté par un tribunal fédéral américain.

Cecilia Altonaga, juge fédérale de Floride, a en effet rejeté la requête de Guy Philippe qui affirmait que les avocats de la défense étaient inefficaces et travaillaient des deux côtés de la balance en l’induisant en erreur.

La juge estime que la requête n’était pas crédible et rappelle que Guy Philippe avait compris la procédure et avait accepté de plaider coupable comme moyen d’éviter la peine à perpétuité.

De plus, « Philippe, 50 ans, a accepté de plaider coupable comme moyen d’éviter une peine à perpétuité dans une importante affaire de stupéfiants. Dans le cadre de l’accord passé avec le bureau du procureur américain, Philippe a également accepté de ne pas faire appel de sa condamnation ni de sa sentence », a-t-on lu dans le journal américain Miami Herald.

https://www.miamiherald.com/news/nation-world/world/americas/haiti/article157345769.html

Me Philip Pitzer, avocat de Guy Philippe, confie au journal floridien que son client ne compte pas en rester là, et va contester la décision du juge Altonaga devant la Cour d’appel fédérale d’Atlanta.

Guy Philippe, ex-officier de la Police Nationale d’Haïti et ancien commandant haïtien des forces rebelles anti-Aristide, a été arrêté en janvier 2017 par la Police Nationale d’Haïti en étroite collaboration avec la Drug Enforcement Administration (DEA).

Son arrestation est soutenue d’un acte d’accusation déposé à Miami en 2005 contre ce dernier, lui reprochant d’avoir accepté des pots-de-vin de trafiquants de cocaïne en échange de la protection de leurs envois de Colombie à Haïti vers les États-Unis.

Bien que ce dossier soit parsemé de zone d’ombre pour la population haïtienne, mais ce qui est clair c’est que le Sénat de la République d’Haïti compte 29 sièges, avec celui de Guy Philippe resté vide jusqu’aux prochaines élections.

 

Le Médiateur

Article précédent

Haïti : L’homme d’affaires Patrick Nara, de « Paryaj Pam », tué par balles à Pétion-ville 

Article suivant

Un autre bateau de migrants haïtiens intercepté au Bahamas

Laisser un commentaire