Le Médiateur

Haïti-Diplomatie : Fermeture de l’ambassade d’Haïti au Benin

0

Dans une note rendue public le 11 décembre 2018, l’ambassade d’Haïti au Bénin s’adressant à la communauté haïtienne vivant dans ce pays, a annoncé la fermeture définitive de ses portes.

« L’ambassadeur présente ses compliments aux membres de la communauté haïtienne vivant au Bénin et ailleurs sur le continent africain et à l’avantage de les informer que l’ambassade d’Haïti au Bénin est fermée définitivement. »

À noter que, l’ambassade d’Haïti au Bénin située à Cotonou était la seule ambassade du pays sur le continent africain. Désormais la communauté haïtienne vivant sur le continent africain doit se référer au consulat général d’Haïti à Paris en France pour toute demande de documents consulaires, a suggéré l’ambassadeur.

« Il demeure entendu que cette décision n’affectera en aucune façon les relations d’amitié, de solidarité et de coopération qui existent entre Haïti et le Bénin, deux pays frères unis par de solides liens historiques et culturels », poursuit la note.

Les raisons qui ont motivées cette fermeture n’ont pas été précisées dans la note. Toutefois, en juillet 2016, l’annonce de la fermeture avait déjà été faite sans mentionner le caractère définitif. Il semblerait que le Benin n’a pas daigné obéir au principe diplomatique et manifeste peu d’intérêt envers la terre de Dessalines, puisqu’il n’a jamais ouvert une ambassade en Haïti.

L’ambassadeur Jean Especa, avait déploré cette situation à cette époque dans le journal Le Nouvelliste, en précisant que malgré les liens ancestraux et culturels qui unissent les deux pays, cela ne renforce pas pour autant leur relation.

L’ambassade d’Haïti au Benin a été l’une des premières ambassades à ouvrir ses portes à Dahomey, 4 mois après l’indépendance de ce pays en 1960. Elle avait été fermée trois (3) ans plus tard par le Président François Duvalier, qui avait suspendu les relations diplomatiques avec le Bénin, suite à la sortie du film américain « Les Comédiens » tourné là bas, qui raconte l’histoire de rebelles voulant s’opposer au régime de Papa Doc. Elle a été réouverte en 2004 en février 2004 sous la présidence de Jean Bertrand Aristide. 

 

Le Médiateur

 

Article précédent

Haïti-Chili : 179 haïtiens seront de retour à bord du 3e vol du Boeing 767

Article suivant

Haïti : Clamé Ocnam Daméus démissionné sans être sanctionné 

Laisser un commentaire