Le Médiateur

Haïti-Insécurité : La panique du Kidnapping

0

Ces jours-ci, si vous fréquentez les réseaux sociaux, vous êtes apte à vouloir fuir le pays à la vitesse de l’éclair. Les mises en garde, les alertes, les articles, au sujet de la recrudescence du phénomène de kidnapping font fureur sur la toile et la peur transperce la plus dure des cuirasses.

Il est clair que le phénomène de kidnapping est de retour, mais y a-t-il vraiment raison de paniquer à ce point ? En plus est-ce que cette panique généralisée est une solution ? Ces mises en garde sont-elles utiles ?

Deux articles récents de mise en garde me viennent à l’esprit : l’un concernant les employés de maison et l’autre sur l’utilisation des réseaux sociaux. Les deux articles sont bourrés de recommandations inutiles et sont écrits dans le but de paniquer une population déjà aux abois. Telle est donc l’impression que produisent ces articles sur l’opinion publique.

L’article sur les employés de maison met en garde contre les employés de maison, les accusant de concocter des kidnappings ou d’être de mèche avec les organisateurs. Du coup, plusieurs sont ceux qui regardent leurs employés avec encore plus de méfiance que d’ordinaire, certains se demandent même s’ils ne devraient pas révoquer leurs employés. Ah oui, comme d’habitude, les plus démunis et les plus vulnérables sont encore indexés sans autre forme de procès.

Il est dit dans ce fameux article que 60% des cas de kidnapping sont organisés par les employés… j’aimerais bien voir cette fameuse enquête. Par exemple, j’aimerais savoir le pourcentage de personnes aisées contre les moins aisées qui sont kidnappées dans ce pays ? Car encore une fois, le nom fait plus de poids que la quantité. En effet la majorité des gens kidnappés ne font pas partie de la classe aisée ! Ah oui, on kidnappe des marchandes, des élèves, des employés, parfois pour des sommes de 5,000 HTG. Ça vous ne le saviez pas n’est-ce pas ? Ces femmes violées dans les bus de transports ne font pas partie de la classe aisée non plus !

Au fait, les gens qui souffrent plus de l’insécurité, qui se font attaqués, violés, kidnappés le plus font justement partie de cette classe de travailleurs, de vos employés ou de leur famille. Ceux qui se tuent au travail pour leur salaire misérable dans vos maisons ne vont pas prendre le risque de vous faire kidnapper, ils savent qu’ils seraient les premiers suspects et savent aussi qu’ils perdront leurs boulots. Alors un peu de logique s’il vous plait.

Saviez-vous que la plupart des gens indexés dans les affaires de kidnapping, des gens de la classe moyenne ou aisée, car cela va sans dire que les marchandes de pain kidnappées on ne poursuit jamais les enquêtes, donc la plupart des gens indexés dans les kidnappings, sont en fait innocents ? Mais comme il faut des boucs émissaires, les employés de maison sont bien utiles car après tout ils sont tous des voleurs et abuseurs aux yeux de leurs patrons déjà.

Oui soyez vigilants, oui prenez vos précautions, mais de grâce faites-le avec un peu plus de jugeote et moins de crédulité. Soyez attentifs à votre environnement, changez votre itinéraire souvent et votre horaire aussi, évitez d’être seuls dans une voiture, gardez vos vitres montées, essayez d’éviter les embouteillages comme les rues désertes, faites des cortèges quand vous sortez les soirs, gardez votre téléphone à porte de main pour envoyer des messages d’alertes et surtout, surtout ne résistez pas en cas de kidnapping, ne jouez pas les héros.

 

 

Muriel Vieux

Article précédent

ONU-Habitat: Lancement du 10e Forum Urbain Mondial (FUM10)

Article suivant

Haïti est-elle menacée par le Coronavirus ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *