Le Médiateur

Haïti-Justice : Clifford Brant Passe aux aveux / Une autre étape dans cette affaire

0

Après plusieurs reports, durant le procès de Clifford Brandt, ce vendredi 14 décembre 2018, ce dernier a lâché le morceau. Il a avoué devant le Tribunal Criminel des Gonaïves, être impliqué dans l’enlèvement et la séquestration de Coralie et Nicolas Moscosso, le 16 octobre 2012 à Port-au-Prince.

Tout partirait d’une idée de vengeance, selon son récit. En effet, Clifford Brandt en voulait à la famille Moscosso d’avoir décroché un contrat de deux millons de dollars américains pour la vente de voitures à l’État haïtien. Il n’a pas fait que perdre le contrat, mais son frère aussi, accusé de fraude, fut arrêté.

Bien qu’il fut à l’origine de l’enlèvement, mais à lui seul, il ne pourrait pas réussir le coup, d’où la complicité de son ancien chauffeur et son agent de sécurité rapproché l’inspecteur Edner Comé, ce dernier niant jusqu’à présent son implication dans l’affaire.

Animé simplement du désir de se venger, il explique que l’argent lui importait tellement peu qu’il ne se donnait même pas la peine de verifier le montant de la rançon demandée par l’inspecteur. Il accuse son chauffeur et son agent de sécurité rapproché d’avoir tout planifié et tout organisé; depuis l’enlèvement jusqu’à la séquestration. D’ailleurs, dit-il, il ne savait même pas qui surveillait les enfants.

Il en a profité pour présenter ses excuses à la famille Moscosso. Il semblerait que la prison raisonne bien des gens qui auraient dû raisonner avant d’y rentrer ?

Bien entendu, l’histoire ne s’arrête pas là, son procès est mis en continuation et reprendra le 8 janvier prochain, si il n’y a pas de report ! On espère que la suite sera aussi vraisemblable que cette version.

Article précédent

Football : Louis Figo face aux fans du FC Barcelone

Article suivant

Haïti-Dossier Dermalog : Le Directeur Général de l’ONI, Jude Jacques Élibert défend en vain Martine Moïse 

Laisser un commentaire