Le Médiateur

Haïti : Plus de 80 policiers victimes, 2018 a été une année noire pour la PNH

0

Pendant toute l’année 2018, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a fait face à plusieurs difficultés de taille comme les émeutes violentes des 6, 7 et 8 juillet, les manifestations en cascade des 17 octobre et 18 novembre.

En contre partie, le plus lourd tribut payé par l’institution policière est la perte de nombreux de ces membres pour causes diversifiées et certaines fois injustifiées.

Entre les cas de suicide, de blessé ou mort dans un accident de la circulation, de blessé à l’arme blanche ou par balles des bandits armés circulant à moto ou lors d’affrontement au Village de Dieu,  on a répertorié plus de 80 cas de policiers victimes sur les 12 mois de l’année 2018.

Les pics de policiers victimes au cours de l’année 2018 remontent à février, septembre, novembre et décembre avec pas moins d’une dizaine de victimes pour chacun de ces mois.

A côté d’un cas de kidnapping et des policiers qui se sont entretués par balles suite à une dispute à l’angle des rues Monseigneur Guilloux et Muller, l’acte considéré comme le plus atroce est l’assassinat à La Saline, le 19 novembre dernier, d’un Agent 2 de la Police Durosier Juwon. Il a été tué par balles puis brulé par des bandits.

Il incombe aux responsables de prendre les mesures cessaires pour y remédier.

 

Le Médiateur

Article précédent

2017-2018 : Un faible taux de croissance de 1,5% pour l’économie haïtienne

Article suivant

Haïti : Inquiétante rareté de gazoline à Port-au-Prince 

Laisser un commentaire