Le Médiateur

Haïti-Politique : Des Sénateurs proches du pouvoir écrivent au Président du Sénat

1

Pour présenter leurs excuses à la population pour le comportement de leurs collègues qu’ils qualifient de « comportement anti-démocratique », les Sénateurs Jacques Sauveur Jean, Kedlaire Augustin, Willot Joseph, Dieudonne L. Étienne et Wilfrid Gelin faisant parti du Groupe des Parlementaires pour le Renforcement de la Démocratie (GPRD) ont adressé une correspondance au Président du Sénat ce lundi 20 mai 2019.

Ensuite, les signataires de la correspondance disent regretter que les grands dossiers de l’heure tels que la dégradation de la gourde, l’insécurité, le budget et les élections ne constituent pas les sujets des débats relatifs à la ratification de l’énoncé de politique générale de Jean Michel Lapin durant les deux séances.

Pour eux, les revendications des Sénateurs de l’opposition ne sont aucunement motivées par le respect de la loi. Les actes de violence enregistrés lors de ces séances constituent, selon le Groupe des Parlementaires pour le Renforcement de la Démocratie, une stratégie pour renverser le pouvoir en place et bloquer les prêts promis par la communauté internationale pour appuyer le budget national.

Les Sénateurs proches du pouvoir rejettent les arguments des Sénateurs de l’opposition sur le fait qu’un Ministre ne peut avoir plusieurs portefeuilles arguant qu’aucune loi ne le dit et la pratique n’atteste pas le contraire.

À ce titre, le GPRD rappelle un article publié dans le journal Le Nouvelliste dans lequel le Palais national avait publié la composition du cabinet d’Enex Jean-Charles qui était à la fois Premier ministre et Ministre a.i de la Coopération Externe, Yves R. Bastien était à la fois Ministre de l’économie et Ministre a.i de l’agriculture.

« Nous sommes en train de nous autodétruire, le Parlement est menacé et la démocratie est en danger, ressaisissez-vous. », disent-ils pour rappeler à leurs collègues qu’ils avaient, par le passé, voté en faveur d’un cabinet ministériel au sein duquel des Ministres avaient deux portefeuilles, dans le gouvernement Privert /Jean-Charles.

En ce sens, par la même occasion, conformément à la loi et aux règlements internes du Sénat, le GPRD invite le bureau à fixer la date de la tenue de la séance de ratification de l’énoncé de politique générale de Jean Michel Lapin et à prendre toutes les dispositions nécessaires pour que le nouveau Gouvernement soit fixé sur son sort.

 

Le Médiateur

Article précédent

République Dominicaine: Décès d’un Haïtien dans l’effondrement d’un bâtiment en construction à Santiago

Article suivant

Haïti- Justice : Les Magistrats observent un arrêt de travail   

Un commentaire

  1. Annee passé nous t gen yon déficit budgétaire qt frôlé 25milliard de gourdes année sa m’sur l’ap 50,BRH pral essayé kouvri ladanl et injecté gourde sou mâché an e c lèsa gourde lan pral pedi valèl pi rèd,n’ap besoin 1000g pou’n ht 1$ lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *