Le Médiateur

Kidnapping/Intox : « Aucun élève du collège Roger Anglade n’a été kidnappé », a démenti l’un des responsables de l’établissement

0

Contrairement aux rumeurs laissant croire que plusieurs élèves du collège Roger Anglade ont été kidnappés dans un autobus, l’un des responsables de l’établissement a rejeté d’un revers de main cette information.

« Lorsque nous avons appris cette nouvelle à travers les réseaux sociaux, nous avons été sous le choc. Un déluge d’appels venant des parents nous ont envahis. Rapidement, nous nous attelons à identifier les quelques rares élèves absents ensuite rentrer en contact téléphonique individuellement avec chacun de leur responsable. Heureusement, plus de peur que de mal, nous sommes en mesure d’affirmer que : « aucun élève du collège Roger Anglade n’a été kidnappé. » Aussi l’instituteur se demande « mais pourquoi des individus font circuler ces fausses informations qui ne font que nuire au bon fonctionnement de l’école. »

Interrogée à ce sujet après le renvoi, Marilyne, une mère d’un élève de l’institution a confié à notre reporter : « C’est moi qui accompagne toujours mon enfant pour aller à l’école et pour retourner chez lui. Mais comme parent, j’ai été abasourdie en apprenant la nouvelle. » Fatiguée de cette situation qui sévit dans le pays, la jeune mère a poussé un cri de révolte : « C’en est trop ! Pays-lock, kidnapping, intox… On a tout fait pour éliminer l’annee scolaire des enfants. Ils faut que les autorités assument leurs responsabilités afin de mettre ces malfrats hors d’état de nuire. »

Pour sa part, Dieujuste, un chauffeur d’un mini-autobus de service d’abonnement ne va pas par quatre chemin. Il pointe du doigt aux leaders de l’aile dure de l’Opposition politique qui, selon lui, tentent par tous les moyens, de plonger le Pays dans le chaos pour s’emparer du Pouvoir.
« À côté de la situation socio-économique, cette insécurité est aussi politique. Rappelez-vous du spectaculaire phénomène « Pays-lock ». Schiller Louidor, Me André Michel, Don Kato et consorts ont demandé à leurs partisans de défendre leurs barricades. À chaque Carrefour des hommes armés faisaient la loi. » Et l’automobiliste interroge : « Où sont ces armes, où sont ces hommes ? Pourquoi en un laps de temps le Pays a connu autant de cas de kidnapping ? » interroge l’automobiliste. « soyons pas amnésiques. Le contexte actuel n’est pas différent de l’année 2004 », croit-il. « Ces leaders de l’Opposition radicale prêtent à réduire la population au néant pour prendre le Pouvoir », a-t-il martelé.

 

 

Frantz Jean-Louis

Article précédent

Peut-on se permettre de penser à un cas de coronavirus en Haïti ?

Article suivant

ONU-Habitat: Lancement du 10e Forum Urbain Mondial (FUM10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *