Le Médiateur

KOZE JÈN YO part à la rencontre des jeunes haïtiens du Chili

1

Dans une note rendue publique le jeudi 4 avril 2019, KOZE JÈN YO, un mouvement revendicatif de jeunes  haïtiens,  se dit indigné par la migration forcée des jeunes haïtiens vers d’autres pays et annonce une initiative visant à regrouper ceux qui ont migré au Chili.

En effet, au cours de ces dernières années, Haïti connaît une fuite massive et importante de jeunes compétents vers la République du Chili à la recherche d’une vie meilleure. KOZE JÈN YO se donne le rôle de médiateur tout en invitant ces jeunes à se rassembler pour prendre des décisions politiques et de requérir leur intégration dans la reconstruction du pays.

Outre les raisons de cette fuite de cette population vers le Chili comme la situation socio-économique du pays, KOZE JÈN YO croit que ce sont les difficultés liées à l’intégration professionnelle des jeunes haïtiens qui occasionnent cette fuite. « L’heure actuelle  est aux personnes qualifiées, il faut qu’il y ait un réveil citoyen, la jeunesse a beaucoup enduré, non à l’accointance politique, oui à la compétence. », déclare l’un des membres de cette organisation de jeunes.

Selon le Coordonnateur national du mouvement KOZE JÈN YO : « Cette démarche est déjà enclenchée avec plusieurs dizaines de jeunes vivant au Chili à travers whatsapp via ces numéros: (+509 38349283  +569 75713735). De ce fait, une réunion est en pleine planification avec ces jeunes à Santiago, la capitale du Chili », a-t-il martelé.

Á noter que KOZE JÈN YO est un regroupement de jeunes créé le 12 août 2016 dans l’objectif d’exiger à l’État de prendre en considération la jeunesse haïtienne qui, en majeure partie, s’enfuit du pays pour s’installer ailleurs​ en quête d’un mieux-être et de concrétiser leurs rêves les plus chers.

 

 

Emmanuel Duclas

[email protected]

Article précédent

Israël : Benjamin Netanyahu vers un 5ème mandat

Article suivant

Ligue des champions: Le Liverpool assure, les Citizens chutent

Un commentaire

Laisser un commentaire