Le Médiateur

La gagnante de l’émission «La Voix» au Québec pourrait être déportée en Haïti

0

Yama Laurent, la protégée du chanteur canadien Garou est menacée d’expulsion après que sa demande d’asile au Canada eût été rejetée.

Après avoir conquis le cœur des Québécois lors de ses prestations au mois de mai 2018 à l’émission très prisée « la Voix » (the Voice en anglais), la jeune star est menacée d’expulsion vers Haïti, son pays d’origine.

Selon ce qu’a rapporté le journal TVA Nouvelles, sa demande d’asile a été rejetée il y a plus d’un an, a indiqué Anne Vivien, Vice-présidente exécutive développement musique chez Québecor, avec qui la jeune artiste est sous contrat. Le fait que Yama Laurent soit intégrée à la communauté et travaille pourrait jouer en sa faveur, a fait savoir son avocate.

Sur le site internet du Gouvernement fédéral, il est écrit que les personnes qui, normalement, ne pourraient pas devenir des résidents permanents au Canada peuvent parfois présenter une demande pour des considérations d’ordre humanitaire. Les considérations d’ordre humanitaire s’appliquent aux personnes dont le cas est exceptionnel. Aussi longtemps que son dossier pour motifs humanitaires n’est pas étudié, il n’y a aucun risque d’expulsion, a-t-on appris.

Pour rassurer ses fans, l’artiste a par ailleurs, annoncé sur sa page Instagram, le jeudi 3 janvier 2019, qu’elle va bientôt sortir un nouvel album. Ce poste, d’un coup sec, n’a pas permis de cerner quel sera le titre de cet album, les sujets prédominants ni même le nombre de morceaux qui va y figurer. Yama Laurent ajoute qu’elle espère que les fans vont aimer.

Née en Haïti où elle a vécu le tremblement de terre de 2010, Yama a décidé de suivre des études en médecine pour aider les gens de sa communauté. En participant à un important concours de chant, elle a hérité d’un visa canadien et s’est envolée vers le Québec où elle habite aujourd’hui. Son grand talent lui a notamment permis de remporter le titre de meilleure interprète au Tremplin de Dégelis en 2017.

Pourtant tout ce merveilleux parcours ne lui a pas éviter le sort de cette situation un peu néfaste pour sa carrière. Ainsi voilà une conséquence d’avoir pris naissance dans un pays où le destin des jeunes n’est pas pris en charge.

 

Le Médiateur

Article précédent

L’ancienne Ministre Marie Michelle Rey décédée!

Article suivant

2017-2018 : Un faible taux de croissance de 1,5% pour l’économie haïtienne

Laisser un commentaire