L’ancien sénateur Nenel Cassy tire à boulets rouges sur ses alliés qui lui tournent le dos et empruntent la voie du dialogue

L'ancien sénateur Nenel Cassy tire à boulets rouges sur ses alliés qui lui tournent le dos et empruntent la voie du dialogue 1

 

Abandonné dans sa démarche pour la prolongation de son mandat tant par son parti politique (Fanmi Lavalas) que par ses partisans, l’ancien sénateur Nenel Cassy est très frustré contre la présence de certains alliés à la Nonciature apostolique en vue de dialoguer pour une sortie de crise.

Dans une conférence de presse donnée ce mardi 4 février, l’ancien parlementaire s’en prend sévèrement aux signataires de l’Accord de Marriott présents à la Nonciature. Le leaders de l’Opposition politique radicale, qui n’entend pas la prolongation de son mandat s’inscrit au menu des négociations, qualifie ses alliés de « proches de Jovenel Moïse ».

À rappeler que, selon l’Accord de Marriott paraphé le 10 novembre 2019, le Président de la République, constitutionnellement élu, Jovenel Moïse, devait donner sa démission rapidement. Viendra ensuite un gouvernement de transition de trois ans. Ce que certains observateurs avaient considéré comme un partage de gâteau pur et simple entre les alliés de l’Opposition politique et consorts. Compte tenu que la démarche est totalement inconstitutionnelle.

 

Fredo Pierre

Previous Article

International : La démocrate Nancy Pelosi déchire le discours de Donald Trump sur l’état de l’Union

Next Article

Carnaval national 2020: Présentation officielle des 17 membres du comité organisateur