Le Médiateur

Le Commissaire du Gouvernement Clamé Ocnam Daméus, joue-t-il à la ruse ou assure-t-il légalement sa fonction ?

0

Au cours de la semaine, le Commissaire du Gouvernement du parquet de Port-au-Prince, Me Clamé Ocnam Daméus a émis des mandats d’amener et des lettres d’invitation à l’encontre de trois anciens Directeurs du BMPAD et deux anciens Premiers ministres. Action qui justifie à nouveau que Me Daméus est un démagogue.

Toujours dans le cadre de l’affaire PetroCaribe, l’autoproclamé manager du dossier a écrit une correspondance au Directeur Central de la Police Judiciaire (DCPJ), Me Joani Caneus, en date du 5 novembre 2018, pour lui intimer l’ordre de rechercher et d’amener sans délai précis, Michael Lecorps, Eustache Saint-Lot et Patrick Noramé, trois anciens Directeurs du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aides au Développement (BMPAD).

Ces derniers, selon le chef de la poursuite, sont accusés de concussion, de passations illégales de marchés publics, d’abus de fonction, d’enrichissements illicites, de détournements de fonds publics et d’association de malfaiteurs pendant leur passage au sein de la BMPAD. Des infractions qui sont punies par les articles 5.1, 5.2, 5.4, 5.5, 5.12, de la loi du 9 mai 2014 portant prévention et répression de la corruption et les articles 224,225 et suivants du Code pénal.

Il faut souligner que M. Patrick Noramé et M. Eustache Saint-Lot, dans le cadre de ce dossier, ont fait l’objet d’enquête d’anciens Commissaires du Gouvernement. Mais cette fois, la pression porte l’actuel Commissaire du Gouvernement à agir avec passion et démesurément.

Avec cette même ferveur de manager, le chef du parquet a également invité les anciens Premiers ministres Laurent Salvador Lamothe et Jean Max Bellerive, à se présenter les 9 et 13 novembre respectivement.

Dans sa lettre d’invitation, le Commissaire du Gouvernement souligne que sa démarche s’inscrit dans le cadre de l’enquête ouverte et suivie par le parquet sur l’affaire PetroCaribe. La grande question consiste aussi à se demander: Où est-ce que le pauvre Daméus va-t-il auditionner ses invités, alors que lui-même ne peut pas accéder au Parquet. Toutefois de nombreux observateurs voient l’intervention du celui-ci comme une manœuvre visant à impacter en sa faveur la mobilisation du peuple sur l’affaire PetroCaribe. En un mot, il joue à la vedette à l’aveuglette.

Pour sa part, Me Mario Delcy, l’un des avocat de l’ex Premier ministre Laurent Lamothe, réaffirme que cette démarche du Commissaire du Gouvernement est illégale. « Laurent Lamothe n’entend pas se laisser faire. Son cabinet d’avocats prépare une attaque en règle contre Me clamé Ocnam Daméus », poursuit l’avocat.

Il reste à savoir est-ce que Me Daméus va continuer de jouer la marionnette ou est-ce qu’enfin va-t-il poser les actions convenables dans cette affaire.

Article précédent

Certains migrants haïtiens reviennent du Chili volontairement

Article suivant

A Camp-Perrin des employés non rémunérés du programme « Karavann Chanjman » se soulèvent

Laisser un commentaire