Le Médiateur

Les bandits font la loi et provoquent la fermeture de la chambre des Députés

0

Depuis la semaine précédent le 18 novembre 2018, date fatidique pour les prochaines manifestations popoulaires réclamant le départ de Jovenel Moïse, l’insécurité fait rage dans le pays. Les bandits ont pris le contrôle de la zone métropolitaine et poussent mêmes les élus à fermer les locaux de la chambre des Députés.

Suite aux vagues de violences qui ragent à Lassaline depuis quelques jours (quartier proche du parlement), le Secrétariat de la chambre des Députés a décidé de donner congé ce vendredi 16 novembre 2018 aux locataires de la chambre basse.

Cette décision annoncée dans une note par le secrétaire de la chambre Guy Gérard Georges, qui la qualifie de « raison justifiée », survient 24 heures après que la voiture du Député de Dame-Marie, Curolo Loiseau, eût été atteinte d’un projectile dans le parking de l’institution, situation qui avait causé la désertion des lieux par les députés ainsi que les employés et les agents de sécurité.

Le Sénat de son côté ne voit pas les choses de cette manière. Son président, le Sénateur Joseph Lambert qui a déclaré que « Le Sénat n’est pas la chambre des Députés », a demandé à ses collègues Sénateurs et employés du Sénat de venir travailler normalement et de ne pas se laisser intimider par les actes d’insécurités aux abords du parlement.

Voilà une situation extrêmement inquiétante, car si même les autorités fuient devant l’avalanche d’insécurité, et les citoyens, où iront-ils et que feront-ils ?

 

KJB

Article précédent

Sauvé de justesse des tirs d’armes automatiques, le Député Wilson Hyppolite accuse le Sénateur Nenel Cassy

Article suivant

Le président français s’est livré à un exercice d’auto critique et avoue son échec

Laisser un commentaire