Le Médiateur

PetroCaribe: Pourquoi Me Newton Louis St-Juste préchait seul dans le désert?

0

Un peuple sans mémoire n’ira nulle part!

Les suspicions sur l’utilisation des fonds du programme PetroCaribe, remontent depuis l’année 2010, sous la présidence du feu René Garcia Préval. Cependant, de tous ces leaders de l’opposition politique qui font de ce dossier leur principal cheval de bataille ces jours-ci, rares, sont ceux qui ont eu la liberté de toucher la plaie du doigt à cette époque-là, sinon que Me Newton Louis Saint-Juste.

Selon un article publié en date du 01-09-10 par Roberson Alphonse dans les colonnes du journal le Nouvelliste, intitulé : « L’odeur des dollars de PetroCaribe » nous pouvons lire cette déclaration de l’ex-candidat à la présidence Steven Benoît : « Je suis très surpris d’apprendre qu’après avoir « gagote » 163 millions de dollars que le pouvoir a décidé d’utiliser 103 millions provenant du programme Petrocaribe », a clamé, ulcéré, l’ex-député Steven Benoît, invité de l’émission Panel Magik, le mercredi 1er septembre 2010. Si Me Newton St-Juste n’avait pas révélé la réticence du ministre Yves Cristalin à avaliser l’allocation de nouvelles ressources sans avoir des informations lui permettant de savoir comment ont été engagés les 163 millions, les noms des compagnies et l’état d’avancement des routes qu’elles sont censées avoir construites, personne n’aurait su ce qui se passe, a concédé Benoît ».

Préoccupés par cette étrange situation, des observateurs se questionnent: Où étaient passés ces pétropoliticens lorsque Me Newton Louis St-Juste dénonçait cette vague de corruptions sous la présidence de René Préval? Pourquoi ont-ils choisi de clouer uniquement au pilori le Président Jovenel Moïse et sa famille politique (Tèt Kale)? Pourquoi n’attendent-ils pas le rapport de la Cour supérieure des comptes et du contencieux administratif (CSC/CA) avant de réagir? Ont-ils la secrète mission de capoter le Pouvoir en place sous prètexte de la reddition des comptes?

On ne parle pas la bouche pleine, Monsieur l’ex-parlementaire!

Toujours du même article : « Je voudrais que l’on me dise qui est Charles Suffrard à qui le pouvoir donne beaucoup d’argent à distribuer à des paysans dans l’Artibonite », s’est demandé l’ex-parlementaire, candidat au Sénat. « On donne de l’argent à des organisations bidon de militants de Lespwa et de Inite soit-disant pour la construction d’écoles, de curage de canaux. Pourquoi est-ce que le Parlement n’a jamais voté la loi des règlements ? Est-ce qu’il était prévu au budget que chaque candidat à la députation de Inite ait à sa disposition un véhicule tout-terrain (Toyota zo reken) ? Que ces candidats obtiennent des postes de consultants dans différents ministères ? »,

Sans commentaire!

Article précédent

L’OFATMA en marche vers sa modernisation

Article suivant

PetroCaribe : Et si Michel Martelly utilisait son art ?

Laisser un commentaire