Le Médiateur

Pluie de violences sur Haïti, Jovenel Moïse se comporte comme une poule mouillée

0

Jovenel Moïse agit en lâche, au lieu de s’armer de courage et faire appliquer la loi en vue d’endiguer cette vanne de violences de toutes les couleurs qui tend à engloutir le Pouvoir. Son refus de faire face à sa responsabilité lui incite de plus en plus à sacrifier ses protecteurs et protéger ses sacrificateurs aveuglement.

Des ministres et directeurs généraux ayant eu un rapport privilégié avec les bases de PHTK et alliés ont été renvoyés après l’émeute du 6, 7 et 8 juillet pour satisfaire des insatiables de l’opposition. La situation ne fait qu’aggraver !

Les membres complets du Cabinet de la Présidence ont été remerciés ou mis en disponibilité après la manifestation du 17 octobre et les violences qui s’ensuivent sous couvert de demande de reddition de compte concernant le fonds de PetroCaribe. La situation ne fait qu’aggraver !

Un Gouvernement à peine deux mois d’installation, on pense déjà à son remaniement. Est-ce une manière de faciliter ses adversaires à mieux étreindre le Pouvoir pour mieux l’éteindre? La situation ne fait qu’aggraver !

Pourtant, Le Directeur général de l’Office nationale d’assurance (ONA), dénoncé par plus d’un de servir de l’argent des assurés pour financer la chute du Pouvoir, est comme resté cloué dans son poste. Est-ce une manière de permettre au Sénateur Youri Latortue de mieux sacrifier politiquement le régime Tèt Kale dans le dossier PetroCaribe? La situation ne fait qu’aggraver !

Pourtant, Son fameux Commissaire Ocnam Clamé Daméus est gardé au commande du Parquet de Port–au-Prince pour de plus belle. Malgré des mandats émis de façon inconstitutionnelles et illégales même à ceux qui sont des principaux artisans de son Pouvoir; malgré les avocats du barreau de la juridiction de Port-au-Prince sont en grêve depuis plusieurs semaines afin d’aboutir sans condition à sa révocation. La situaction ne fait qu’aggraver !

Lumière rouge sur le boulevard de la violence

L’incitation à la violence et à la haine, la diffamation, les invectives apparemment ont carte blanche dans les médias et sur tous les réseaux sociaux ces derniers moments.
Aussi, la zone métropolitaine n’est-elle pas devenue depuis quelques temps le théâtre de diverses scènes de violences.
Les gangs armés ont semé la peur et la terreur de toutes parts dans la Capitale et ses environs. À Lassaline, ils se sont croisé le fer. Plusieurs personnes sont tombées sous leurs balles. Idem pour Martissant, Delmas 2, Canahan…

Ce jeudi, une balle des bandits armés opérant sur le Boulevard de Lassaline a atteint la voiture d’un député sur la cour même de la Chambre basse. Pris de panique, des employés sont obligés de coucher à même le sol pour se protéger des balles des malfrats.

Moïse Jean-Charles a profané Le drapeau bleu et rouge. Il a osé hisser une étoffe noir et rouge au mât du haut lieu historique de Vertières à la place de notre bicolore, le samedi 10 novembre. Un acte condamné par la loi et la Constitution, mais le Président de la République est resté muet !

Le Médiateur

Article précédent

Le président français s’est livré à un exercice d’auto critique et avoue son échec

Article suivant

Haïti-Insécurité : La Saline, théâtre de meurtres abominables

Laisser un commentaire