Le Médiateur

Ratification du PM: Un rendez-vous historique pour les Sénateurs de la République !

0

En dépit de l’urgence d’un Gouvernement légitime vu la grave crise socio-économique que traverse le pays, une seule question demeure sur toutes les lèvres: Les Sénateurs Antonio Cheramy dit « Don Kato », Évalière Beauplan, Nenel Cassy et Ricard Pierre et alliés ne vont-ils pas semer la pagaille lors de la prochaine présentation de l’énoncé de la politique générale du Premier ministre nommé et/ou y barrer la route?

Le mercredi 11 septembre 2019, selon une correspondance signée du Président du Grand Corps Carl Murat Cantave, le Premier ministre nommé Fritz William Michel a rendez-vous au Sénat de la République accompagné des membres de son Cabinet ministériel.

Après deux tentatives consécutives de séance de ratification de l’ex-Premier ministre nommé Jean Michel Lapin gâchées violemment par le groupe des quatre Sénateurs de l’Opposition politique radicale, Fritz William Michel s’apprête à fouler l’hémicycle du Sénat de la République en vue de la ratification de l’énoncé de sa politique générale. Un exercice qui s’annonce difficile considérant l’entêtement de certains Sénateurs de faire échec à tout projet venant du Président Jovenel Moïse.

Entre-temps, faute d’un Gouvernement légitime depuis près de six mois, le pays ne fait que dégringoler dans une situation socio-économique comme une descente aux enfers: l’insécurité se multiplie, la pénurie de carburant persiste, la décote de la gourde continue, le taux de chômage est de plus en plus à la hausse. Le prêt de 150 millions de dollars de Taïwan visant l’électrification du pays est bloqué. De même pour celui de 229 millions de dollars du Fonds Monétaire International (FMI).

Les Députés ont déjà voté l’énoncé de la politique générale du Premier ministre. En dépit des actes de vandalisme perpétrés par leurs collègues de l’Opposition. Il revient aux Sénateurs de la République d’assumer pleinement leur responsabilité à ce rendez-vous historique afin de prouver effectivement que ce Parlement n’est pas le principal obstacle au développement du pays comme l’opinion publique veut le faire croire.

 

 

 

Frédo Pierre

Article précédent

Haïti-Revendications : Les employés du Ministère des Affaires sociales réclament le paiement de 18 mois d’arriérés de salaire

Article suivant

Haïti-Politique: Après s’être écarté momentanément du Bureau du Sénat, Garcia Delva annonce son retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *