Le Médiateur

Haïti-Politique: Ouverture de la deuxième session de l’année législative

13

Conformément aux articles 98, 98.1 de la Constitution en vigueur, en vue d’ouvrir la deuxième session de l’année législative 2019, selon une note du Bureau de l’Assemblée Nationale, les Députés et les Sénateurs de la République d’Haïti sont convoqués en Assemblée Nationale, à partir de 12 heures pm ce lundi 10 juin 2019.

Cette séance d’ouverture de la deuxième session de l’année législative, serait-elle possible?

Vue la paralysie totale qui plane sur les activités de la capitale ce lundi 10 juin 2019, les parlementaires pourront-ils se rendre au Parlement aujourd’hui ?

 

Le Sage

Article précédent

Haïti-Manifestation: Un journaliste victime au Champ-de-Mars

Article suivant

Haïti-Accident: 24 accidents et 8 morts enregistrés pour la semaine écoulée

13 commentaires

  1. Ces parlementaires ne comprennent rien. Le moment n’est pas aux dilatoires messieurs et dames parlementaires. Nous avons un pays qui saigne, qui pleure, la situation est chaotique. Messieurs les parlementaires vous devriez agir en véritables défenseurs du peuple, arrêtez vos dilatoires.

  2. Bon nan sa nou ye la konsa menm pou yo ap pase nou ti pep sa nan betiz bon kote yap pase yo pa remake se yon chanbademan sistem peze souse a nou pa vle ankor

  3. Yon pep grangou, yon pep kap revolte, yon pep kap mande jistis, yon pep kap mande kont sou lajan nèg yo gagote nan peyi an, kounia parlement sou ouvèti 2èm csion asanble lejislativ, finalman neg sa yo pa konprann anyen nan konpleksite ki gen nan peyi an nan moman an la.

    1. En voulant organiser une séance en assemblée nationale aujourd’hui, les parlementaires se feront complices du sang versé du peuple haïtien hier au cours des manifestations du 9 juin. Ils auraient dû se retrouver au côté du peuple pour dénoncer les injustices subies par le peuple haïtien par PHTK

  4. Mwen ta swete senatè ak depite yo tande rezon paske se pa moman pou yo vin pale fransè nan koze assanble jeneral, kounia palmantè yo dwe kanpe bò kote pèp lan pou yo defann dwa yo. Seyans an ansanble sa très mal venu.

  5. Sa explike gravite kriz kap traverse peyi an nan moman an, menm senatè ak depite pa kapab rive reyini an asanble. Seyans sa ki pa rive fet lan se siy ke problème peyi a anpil eke sa mande yon bon chita pale, yon dyalog sincere pou nou soti nan eta kriz sa kap ravaje bil peyi an.

  6. L’institution parlementaire est décriée, la population n’a plus de confiance elle. L’ouverture de cette deuxième session parlementaire manquée est le résultat de l’absence de leadership chez les parlementaires. Ils n’ont pas la capacité de s’élever à la dimension de leur fonction si noble, ils sont trop impliqués dans des scandales financiers. Il est grand temps pour eux d’agir pour le bien-être de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *