Haïti-Politique : Quand Laurent Lamothe fait peur aux secteurs mafieux haïtiens !

Haïti-Politique : Quand Laurent Lamothe fait peur aux secteurs mafieux haïtiens ! 1

Alors que le pays connaît un calme apparent après les trois mois de paralysie totale des activités, il semble que des fauteurs de trouble ne digèrent pas encore leur échec.

N’arrivant pas à renverser le Président de la République Jovenel Moïse, les réseaux mafieux qui ont pris le pays en otage depuis si longtemps, assimilent Laurent Lamothe à cette défaite qui, selon eux, bénéficiera en retour de certains privilèges du Chef de l’État.

L’une de ses allégations laisse entendre qu’il y a un plan en cours pour nommer Laurent Lamothe comme Ambassadeur plénipotentiaire d’Haïti au Rwanda ou auprès de l’Union Africaine sous prétexte de négocier l’intégration d’Haïti dans l’organisation panafricaine.

Pourtant contrairement à ce que laisse insinuer cette allégation, alors qu’il était Premier Ministre en 2014, Laurent Lamothe s’est donné pour tâche de faire la promotion d’Haïti auprès de l’Union Africaine et continue jusqu’à date à encourager à travers ses initiatives le retour des haïtiens aux origines africaines comme peuvent en témoigner diverses actions qu’il entreprend sur ce continent. De plus au regard du principe de conservation des avantages, on ne saurait rétrograder un ancien Premier ministre au poste d’ambassadeur.

Par ailleurs, ces rumeurs font croire aussi que Laurent Lamothe pousse Jovenel Moïse à bloquer tout procès PetroCaribe et prendre un décret pour lui délivrer son certificat de décharge afin de se porter candidat aux prochaines élections.

En outre, lors de nombreuses interventions effectuées par Laurent Lamothe, il affirme toujours qu’il est de ceux qui attendent que lumière soit faite sur l’affaire PetroCaribe, comme le justifie aussi son audition par le juge d’instruction Ramoncite Accimé le 30 août 2019.

Certains détracteurs avancent aussi que Laurent Lamothe supporte Jovenel Moïse dans le but de se procurer un passeport diplomatique pour rencontrer des officiels étrangers.

Mais en toute logique, quelqu’un qui utilise internet et les réseaux sociaux aujourd’hui ne saurait avoir une telle opinion, car Laurent Lamothe rencontrait des officiels bien avant d’avoir été Premier ministre. Et si on considère que quotidiennement, des milliers d’entrepreneurs rencontrent des officiels et des personnages influents à travers le monde sans un passeport diplomatique, alors il en est de même pour Laurent Lamothe en tant qu’homme d’affaires réussi. De plus, en tant qu’ancien grand commis de l’État, Laurent Lamothe a droit légalement à certains privilèges.

Alors ce qui reste perplexe dans ces manœuvres illicites et illogiques, c’est qu’au fait : si en ce moment, aux yeux de tous, la conjoncture est en train de jouer en faveur du Chef de l’État qui ne cesse de prôner le dialogue pour trouver une issue pacifique à la crise, alors en quoi est-ce un crime si toutefois le génie de Laurent Lamothe aurait contribué à ce retournement de la situation ?

Lire aussi cet article :

Laurent Lamothe fait le point sur la crise en Haïti et plaide pour son intégration à l’Union Africaine