Le Médiateur

Haïti : Propositions de sortie de crise de la société civile

2

Des organisations de la société civile se réunissent autour des propositions de sortie de crise. 

Les organisations KOZEREN et le centre de développement communautaire (CEDEC) ont organisé deux journées de réflexion à Port-au-Prince et à Petit-Goyave, les 4 et 5 janvier 2019 autour du pacte de gouvernabilité proposé par le Premier ministre Jean-Henry Céant, mandaté par le Président de la République pour mener le dialogue et dénouer le nœud gordien de cette crise politique croissante.

De nombreuses organisations de la société civile ont pris part à ces échanges qui se veulent être une campagne de consultation communautaire et populaire sur ce pacte de gouvernabilité en vue de trouver une issue à la crise politique qui sévit dans le pays.

Le modèle de pays souhaité, le contrat de gouvernance qui convient et les acteurs pour le mettre en œuvre ont été les principales préoccupations des participants.

Ce pacte de gouvernabilité, touchant à des dossiers sensibles comme la dilapidation des fonds Petro Caribe, la corruption, la contrebande, la vie chère, la sécurité…, incombe un travail de longue haleine impliquant tous les secteurs de la vie publique.

Ces rencontres constituent une préparation pour le forum national qui aura lieu le 10 janvier où le Premier ministre Céant et d’autres personnalités viendront discuter des propositions contenues dans ce document.

 

Le Médiateur

Article précédent

L’Initiative CAZIR annonce son 1er forum sur le leadership des jeunes

Article suivant

Défaite du Real Madrid face au Real Sociedad

2 commentaires

  1. Lettre Ouverte Adressée au Président de la République,

    Son Excellence Jovenel MOISE

    Lundi 7 Janvier 2019

    Monsieur le Président,
    Après de longues années de déception, de peine et de lassitude, accablé par les vains discours, les
    promesses fallacieuses et les luttes fratricides orchestrées par les décideurs politiques, le peuple
    haïtien a décidé de changer le cours des choses en choisissant pour être à la tête de l’Etat Haïtien un
    homme très peu connu, certes, mais qui se distinguait par un discours dont l’originalité attirait les
    masses populaires.

    Malheureusement nous sommes forcés de constater que quelques mois après votre installation au
    pouvoir, jusqu’à cette présente minute, le pays vit des moments de trouble, de violence et d’instabilité
    de plus en plus alarmants. Tandis que tous les peuples de la région vivent dans la paix et la stabilité
    politique, Haïti vit de plus en plus dans le chaos et dans la menace constante d’un effondrement
    social sans précédent. A qui profite ce désastre ingénieusement préparé et programmé ?

    Les événements des 6 et 7 Juillet, du 17 Octobre et du18 au 22 novembre 2018 ont prouvé que le
    temps a changé. Le peuple ne se décide plus comme autrefois á mourir dans le silence ou s’enfuir
    vers des terres inhospitalières. Sa réaction parfois improvisée devient de plus en plus inquiétante.
    Monsieur le Président, point n’est besoin de vous dire que votre programme de gouvernement qui se
    résume par la Caravane du changement et l’électrification du pays a piteusement échoué. Me. Jean
    Henry CEANT, appelé á la rescousse en tant que Premier Ministre, a déjà prouvé son incapacité à
    poser des actes politiques à même de ramener le calme dans le pays.

    La gourde Haïtienne ne vaut plus rien; aujourd’hui il nous faut 78 gourdes pour 1 dollar Américain.
    Plusieurs économistes avisés prévoient pour les mois qui viennent une chute beaucoup plus accélérée
    de la gourde. Le peuple Haïtien est rongé par la misère, les souffrances physiques et morales et la
    peur du lendemain. L’heure est venue pour que nos élites intellectuelles, économiques et politiques
    prennent leur responsabilité pour sortir le pays de ce bourbier dans lequel il est empêtré depuis si
    longtemps. Néanmoins, le PARTI RECONSTRUIRE HAITI refuse de condamner uniquement le
    Président de la république qui Constitutionnellement est déclaré mineur, et psychologiquement
    dominé par son environnement social. Et encore moins, le Premier Ministre qui n’a
    vraisemblablement pas la latitude de ses actions, ni un programme adapté à la situation actuelle du
    pays. La faute est aussi imputable aux parlementaires qui n’ont aucune capacité ou volonté de bien
    exercer leurs attributions constitutionnelles.

    Fort de ces constats, le PARTI RECONSTRUIRE HAITI en appelle à votre bonne foi et à cette volonté
    de changement miroitée lors de vos longs mois de campagne, afin de réaliser que vous avez atteint
    vos limites et, du fait, de convoquer enfin la Conférence Nationale Souveraine d’où sortira le GOUVERNEMENT D’ENTENTE NATIONALE pouvant adresser efficacement les urgences de
    la République dont l’Epineux dossier PETRO CARIBE.

    Recevez, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations patriotiques.

    Me Olicier PIERICHE
    Président,
    Ancien ministre,
    Avocat,Diplomate

    Dr Jerry MONCOEUR
    Vice Président, Consultant en Relation internationale

    Auristel HYPPOLITE
    Conseiller Spécial,Criminologue

  2. Kiyès ki pwal kwè pakèt Chat 🐱 mawon sa yo? Nou té mèt voyé yo anlè yap désann sou pyé yo si tèlman yo Chat 🐱

Laisser un commentaire