Le Médiateur

Mercredi 12 juin 2019 : 9 grands points à retenir du discours de Jovenel Moïse

0

À l’occasion du 24e anniversaire de la Police Nationale d’Haïti, le Président de la République, Jovenel Moïse, a prononcé un discours combien pesant à travers lequel on a pu déceler les grands points suivants:

1- Jovenel Moïse a salué le courage des agents de la Police, garants de la protection des vies et biens, durant ces 24 années passées.

2- Après avoir observé une minute de silence en mémoire des policiers défunts, il a évoqué le plaisir qu’il éprouve à voir un plus grand nombre de gens prendre conscience de la nécessité d’un changement du système à l’interne.

3- Il a relaté les difficultés rencontrées durant son parcours l’ayant conduit au pouvoir et les luttes qu’il a dûes mener pour y arriver ; tout cela étant dû au milieu duquel il vient.

4- Il a invité tout un chacun à comprendre la lutte continue qu’il doit mener chaque jour pour avoir osé poser des questions que nul avant lui n’avait eu l’audace de poser et pour avoir entrepris de superviser des dossiers qualifiés d’intouchables.

5- Aussi, a-t-il déclaré qu’il n’avait nulle intention de démissionner car il estime que les actions non souhaitables se déroulant à travers le pays durant ces derniers jours sont les mêmes que celles qui ont permis au système de se reproduire à chaque fois.

6- Il a avancé des éléments d’explications à la non réalisation des promesses faites au peuple. Il connaît la puissance du système et est maintes fois confronté à de sérieux obstacles rendant caduques ses projets de changements.

7- Il a affirmé mener la bataille de tout un peuple et non le sien. Il prétend assumer les choix qu’il a faits et rappelle à tous que le changement ne peut être fait du jour au lendemain.

8- Il soutient n’être nullement corrompu et être prêt à se mettre du côté de la justice pour permettre la réalisation d’un procès juste et équitable sur la dilapidation des fonds de l’État.

9- Il déplore la situation politique du pays. Il estime le problème du pays est beaucoup plus complexe que certains peuvent le penser. Aussi, invite-t-il au dialogue, à la fraternisation, au travail collectif pour de meilleurs résultats.

 

L’Archange

Article précédent

Mémoire d’une jeunesse violée par des rêves truqués

Article suivant

Haïti-Politique: Sans faire ses aveux, Réginald Boulos, entend-il s’ériger en donneur de leçons?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *